Pôle Intérim Solidaire

 

interim-solidaireLa rencontre avec des acteurs du secteur médico social et un travail de fond mené avec eux ont permis à Novalliance de faire émerger la première structure coopérative de travail temporaire en France.

Novalliance est en effet le principal partenaire d’une association MECEN’COOP dont l’objet est notamment de soutenir la création de sociétés coopératives d’intérêt collectif, en particulier dans le secteur médico social.
MECEN’COOP travaille actuellement à l’accompagnement s’une vingtaine de projet partout en France. Pour en savoir plus :  http://mecencoop.blogspot.fr/

 

Grâce à son expertise juridique et grâce à sa connaissance du travail temporaire et du secteur médico-social, Novalliance est capable de soutenir les initiatives portées par d’autres acteurs de ce secteur d’activité sur quelque problématique que ce soit : création de société coopérative, capital, logistique, ressources humaines.

MECEN’COOP apporte de son coté un soutien financier aux nouvelles initiatives d’autres structures médico-sociales qui souhaite organiser leur intérim « en temps partagé » dans le cadre de la  société coopératives d’intérêt collectif

Quelques éléments clés sur le fonctionnement d’une société coopératives d’intérêt collectif (SCIC)

  •  La coopérative, avec trois collèges de coopérateurs :
  1. les fondateurs/financeurs
  2. les salariés
  3. les utilisateurs

L’objet de la coopérative de travail temporaire est strictement limité à la mise à disposition de personnel à des structures non lucratives

Dans la première expérience menée il s’agit des conventions collectives suivantes :
–         CCN Hospitalisation privée à but non lucratif du 31 octobre 1951 (IDCC 29)
–        CCN Handicapés : établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées du 16 mars 1966 (IDCC 413)

Au-delà de la mise à disposition de personnel ce type de structure a pour ambition une véritable amélioration du service rendu aux usagers des institutions médico-sociales parties au capital de la coopérative, en faisant en sorte que la fidélisation de la main d’œuvre se transforme aussi en un suivi régulier des mêmes usagers par les mêmes salariés. Le personnel mis à disposition relève exclusivement des missions des associations du secteur médico-social.

 

         L’offre 

L’offre de l’intérim coopératif dans le secteur médico-social intervient  de manière très globale en termes « commercial » au travers des différents  statuts proposés à ses salariés mis à disposition :

–        le remplacement des salariés absents (congés, formation, absence maladie) qui représente l’essentiel de son activité
–        les contrats en CDI intérimaire pour partager des salariés avec des compétences pointues comme le ferait un groupement d’employeurs
–        des contrats « emploi-formation » tels que le contrat d’apprentissage, le contrat de professionnalisation ou le CDPI

Pour toute information complémentaire, veuillez appeler Novalliance….